Lucia Extebarria – Beatriz et les corps célestes

N’essaie pas d’ensevelir la douleur: elle s’étendra sur la terre, sous tes pieds, elle s’infiltrera dans l’eau que tu bois et t’empoisennera le sang. Les plaies se referment, mais il reste toujours des cicatrices plus ou moins visibles qui gênent lorsque le temps change, rappellent leur existence sur ta peau, et avec elle le coup qui les a causées. Or le souvenir du coup influera sur tes décisions futures, réveillera des peurs inutiles, des chagrins misérables, tu deviendras une créture lâche et terne.  Pourquoi vouloir t’enfuir te quitter la ville où tu as chu? Parce que tu espères vainement qu’ailleurs, sous un ciel plus clément, tes cicatrices ne te feront plus mal et que tu boiras une eau plus pure? Les ruines de ta vie se reformeront toujours. Où que tu ailles, tu emporteras ta ville avec toi. Il n’y a ni terre ni mer nouvelles, la vie que tu as ratée demeure ratée n’importe où sur la planète. J’ai vingt deux ans et je parle à travers les autres.
Ces mots que j’assène, je le ai lus dans des livres. Certains ont été écrit il y a mille ans, d’autres ont été publiés il y a deux ans. Car tout ce que l’on écrit n’est finalement qu’une note en bas de page d’un écrit antérieur. Il n’existe qu’un sujet: la vie, et la vie est toujours la même; un rayonnement imprègne l’univers tout entier et il  n’émane d’aucun objet en particulier. Nos actes et nos amours sont la répétition d’actes et d’amours passés, et c’est pourquoi, dans un livre, nous trouverons toujours une réponse à certaines de nos questions. L’ennui, c’est que nous ne comprendrons jamais rien à ce qui est écrit avant de l’avoir vécu d’une manière ou d’une aute, et il me semble que je commence seulement à comprendre certaines phrases lues il y a longtemps.
 
Ceci ne reflète pas mon humeur, mais je le trouve assez joli. en tout cas, vrai pour la partie sur les livres. quant à la douleur… je crois qu’on ne se débarasse jamais de nos problèmes.. qu’on les tranporte sur notre dos, comme une cicatrice. Un alcoolique restera alcoolique toute sa vie et il en est de même pour bcp d’autres douleurs…
Publicités
Cet article a été publié dans Citations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s