tant de bruit pour un train

L’affaire du TVG/TAV Lyon-Turin est symptomatique des problèmes européens. Ce projet, qui passe totalement inaperçu en France, est le sujet de discussions politiques parmi tous les partis en Italie. En France, le projet est soutenu par les Verts, qui luttent contre le frêt routier, alors qu’en Italie, ce sont les écologistes (entre autres) qui se battent contre la construction de la voie de chemin de fer. A quand une discussion entre partis européens identiques? A quand une position commune, à quand des vrais débats? Comment espérer être crédible dans ce cas là? Alors que tous les journaux italiens rapportent les débats, on ne trouve aucune information, aucun article sur le sujet.

L’affaire est en effet sensible, elle n’est pas si évidente qu’il n’y parait. En premier lieu, il faut rappeler les effets désastreux provoqués par le trafic de camions dans les Alpes. La géographie en fait un lieu particulièrement vulnérable aux gaz d’échappement: la forme des montagnes et des vallées retient tous les gaz, provoquant un dépot sur la neige et la végétation de ces gaz qui deviennent acides et ruinent la végétation. Problème écologique? Oui, mais pas seulement. En montagne, la mort de la végétation a pour conséquence que la neige n’est plus retenue, et que les avalanches se déclenchent plus facilement. Des terrainshabités jusque lors deviennent zone d’avalanche. Le tourisme ne peut plus avoir lieu, sans la construction de moyens de protection spéciaux qui défigurent le paysage. Entre les habitants et les camions, il va falloir choisir. Les habitants de la vallée de Chamonix se battent depuis longtemps contre le passage des camions dans leur vallée. Ils ont pour cela de bonnes raisons. Qui a vécu au milieu de tant de poids lourd le comprend tout de suite. Les camions, c’est du trafic dangereux, c’est de la pollution, du bruit. La pire solution est donc de continuer à transporter les marchandises par camion dans les Alpes.

D’où l’idée de construire une ligne ferroviaire, reliant Lyon et Turin en 1h45. Prouesse technique. Malheureusement, la construction d’une ligne de chemin de fer transalpine ne va pas sans dégat. Ne vas pas sans la construction d’un tunnel, sans l’arrivée de matériaux de construction dangereux. Et les habitants du val de Suse se voient imposer le passage de nombreux TGV, avec toutes les nuisances sonores que cela implique. Sans compter que l’Etat italien, en face d’oppositions fortes à ce projet, n’a pas su gérer le conflit démocratiquement.

Il n’existe sans doute pas de bonne solution. La solution du train serait la moins pire, peut etre, ce elle ne devait pas servir à faire passer à terme quatre fois plus de marchandises. Entendons-nous: je suis pour la construction européenne, j’aime l’Italie et je veux encourager les échanges entre la France et l’Italie. Mais bien plus que ça, il faudrait se demander à quoi rime tous ces transports? A quoi bon faire faire tous ces km à des marchandises? Il est possible de produire, sans coût supplémentaire, la grande majorité des biens qui font aujourd’hui le tour de l’Europe avant de nous parvenir.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour tant de bruit pour un train

  1. Adèle dit :

    Je sui d\’accord, c\’est incroyable cette affaire. Même ici à Rome on voit des affiches de protestation et des incitations à faire des manif contre le TAV. Même à l\’Uni, alors que bon je sais pas si c\’est mon esprit voyageuse, mais je pense que le TAV est un évènement qui devrait être célébré avec joie, quand on sait que l\’Italie ne compte aucun train à grande vitesse. C\’est une première qui pourrait être mémorable.
    D\’un coté ca ne m\’étonne pas trop de la part des italiens, au fond seul les politiques sont en guerre, les gens s\’en foutent un peu, tant de personnes préfère la voiture ici, et il faut voir le nombre de voiture par famille, très souvent une par personne. A rome nous disposons de 2 lignes de métro, oui oui, bien petit est notre réseau quand j\’imagine le métro parisien. La commune de Rome a tout de meme progeter une troisième ligne qui sera prête pour 2010, alors qu\’un branchement de la ligne de métro B est en cours de construction.
    C\’est la même chose à Milan qui compte que 2 lignes, et Turin a vu sa première ligne de métro inaugurée quelques jours avant le début des J.O.
     
    Je ne sais pas comment cela va se finir. Je suis pour l\’idée du train, mais bon maintenant que j\’ai lu l\’histoire du Val de Suse… je suis toujours pour le train mais en imaginant mieux les conséquences sur la vie des gens qui viveront proche de la ligne.
     
    J\’espère que les choses s\’arrangeront assez vite, sinon que dire .. les électionsici sont en mars ou avril, donc à cette date on aura peut-être un gouvernement compétente 😉 !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s